Activités

Développement durable

Développement durableLe développement durable est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. Deux concepts sont inhérents à cette notion : le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis à qui il convient d’accorder la plus grande priorité, et l’idée des limitations que l’état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l’environnement à répondre aux besoins actuels et à venir, selon la Commission mondiale sur l’environnement et le développement.

Face à l’urgence de la crise écologique et sociale qui se manifeste désormais de manière mondialisée (changement climatique, raréfaction des ressources naturelles, écarts entre pays développés et sous-développés, perte drastique de biodiversité, catastrophes naturelles et industrielles), le développement durable (ou développement soutenable, anglicisme tiré de Sustainable development) est une réponse de tous les acteurs (États, marché, société civile) pour reconsidérer la croissance économique à l’échelle mondiale afin de prendre en compte les aspects environnementaux et sociaux du développement.

Il s’agit aussi, en s’appuyant sur de nouvelles valeurs universelles (responsabilité, participation et partage, principe de précaution, débat, innovation, …) d’affirmer une approche double :

  • Dans le temps : nous avons le droit d’utiliser les ressources de la Terre mais le devoir d’en assurer la pérennité pour les générations futures ;
  • Dans l’espace : chaque humain a le même droit aux ressources de la Terre (principe de destination universelle des biens).

Développement durable

Le développement durable est un élargissement de la notion d’intérêt public, qui caractérise les États dans la mise en œuvre d’office de leur ministère public. C’est un mode de gouvernance proposé par les États, les organisations non gouvernementales et les entreprises transnationales, pour répondre aux préoccupations de la société civile en ce qui concerne les impacts environnementaux et sociaux de l’activité des agents économiques sur leurs parties prenantes.

Tous les secteurs d’activité sont concernés par le développement durable : l’agriculture, l’industrie, l’habitation, l’organisation familiale, mais aussi les services (finance, tourisme,…) qui, contrairement à une opinion quelquefois répandue, ne sont pas immatériels.

Qu’est-ce que l’empreinte écologique ?

L’empreinte écologique est une mesure de la pression qu’exerce l’homme sur la nature. C’est un outil qui évalue la surface productive nécessaire à une population pour répondre à sa consommation de ressources et à ses besoins d’absorption de déchets.

Imaginez que vous êtes un Robinson Crusöé isolé sur une île déserte : quelle devrait être la taille de votre île (terre, lagon et mer accessible compris) pour vous permettre de vivre en autarcie de façon durable et répondre à vos besoins en nourriture, chauffage, matériaux de construction, air pur, eau potable, absorption de déchets ?

Cette surface représente l’empreinte écologique de notre Robinson Crusoé. On comprend intuitivement que si le mode de vie de notre naufragé exerce une pression trop forte sur son île (s’il fait par exemple des grands feux de camp tous les soirs pour tromper sa solitude), c’est-à-dire si son empreinte écologique est supérieure à la taille de son île, sa survie risque d’être compromise à plus ou moins long terme…

A l’échelle d’une personne, l’empreinte écologique est une estimation de la superficie nécessaire pour répondre à l’ensemble de vos besoins en ressources naturelles.

Archipel des Sciences met à disposition du public des clés USB sur le thème “Mon empreinte écologique” .

Construisez la Pyramide du Développement Durable avec AGIR21.

Comment agir au quotidien ?

  • Une maison pour vivre mieux : Energie, eau, déchets… L’habitat est l’endroit où chacun de nous peut appliquer des gestes simples, mettre en œuvre des solutions concrètes, pour le développement durable. Téléchargez le guide pratique de l’ADEME, Une maison pour vivre mieux.
  • Réduire les déchets : Chaque année, un Français jette environ 360 kg de déchets. Réduction des emballages, tri, recyclage, compostage, mise en déchèterie… Nous avons tous la possibilité de réduire nos déchets, des solutions existent. Téléchargez les guides pratiques de l’ADEME, Le compostage domestique et Les déchets ménagers.
  • Se déplacer autrement : L’impact environnemental et financier des transports est désormais connu de tous. De nombreux moyens existent, astucieux et souvent plus économiques, pour se déplacer autrement. Téléchargez le guide pratique de l’ADEME, Se déplacer malin.
  • Acheter responsable : Nos choix de consommation ont des effets importants sur l’environnement : raréfaction de la ressource en eau, production grandissante de déchets ménagers, augmentation des émissions de carbone… Il est essentiel de privilégier des produits éco-conçus, peu emballés, dont les conditions de fabrication sont peu nuisibles à l’environnement… Les logos et les étiquettes nous renseignent et nous aident à mieux choisir. Téléchargez le guide pratique de l’ADEME, Consommer et acheter mieux.
  • Protéger les espaces et les espèces : La biodiversité distingue l’ensemble des formes de vie (faune, flore, milieux naturels et espèce humaine) ainsi que les relations établies entre elles. Face aux menaces qui pèsent sur la biodiversité (déforestation, pollutions, surexploitation de certaines espèces, changement climatique…), la conservation de la diversité biologique et des écosystèmes est une priorité mondiale. Pour en savoir plus, consultez notre article Milieu marin/Biodiversité.

Quelques ressources en ligne