ADS

ADS

ADSDepuis sa création 1993 en tant que Centre de Culture Scientifique Technique et Industrielle (CCSTI), l’association Archipel des Sciences œuvre à la diffusion des savoirs et savoir faire scientifique, en direction du public guadeloupéen.

Archipel des Sciences dispose d’un conseil d’administration et d’un bureau qui assure sa gouvernance. Conformément à ses statuts, ses orientations scientifiques sont validées après avis d’un conseil scientifique qui est le reflet de la diversité des organismes de recherche présents en Guadeloupe.

Archipel des Sciences est depuis juillet 2012 le Pôle Territorial de Référence de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle en Guadeloupe.

Nous avons besoin de la Culture Scientifique, Technique et Industrielle (CSTI) pour faire nos choix personnels et collectifs. Avec de meilleures connaissances, nous comprenons mieux les enjeux et le monde en pleine mutation (politique, institutionnel, éducatif, culturel…) dans lequel nous vivons. Par ailleurs, la Culture Scientifique fait partie des facteurs qui facilitent l’intégration des jeunes dans leur vie professionnelle, grâce à la diffusion des technologies et la hausse du niveau des savoir faire.

Implanté sur le territoire du Lamentin, son siège est à la Rosière, et à Petit Bourg grâce à son unité thématique Agrothèque au Domaine de Duclos, le CCSTI – Archipel des Sciences œuvre en permanence à la diffusion de la Culture Scientifique Technologique et Industrielle auprès de la population guadeloupéenne. Ce travail est réalisé à travers différentes actions (formations, expositions, conférences/débats, veille technique, animations, ingénierie de projet, aide à la décision) et pour tous types de publics (scolaires, grand publics, étudiants, personnes en situation de handicap, malades, professionnels de la CSTI, collectivités, entreprises, etc.).

De nos jours, il est important d’attirer l’attention sur le rôle de la Culture Scientifique en Guadeloupe et plus particulièrement avec ce contexte politique inédit (acte 3 de la décentralisation avec le transfert de compétence de la Culture Scientifique de l’Etat vers les Régions), ou nous observons par ailleurs, une baisse significative des vocations scientifiques de notre jeunesse (avec moins de 18% des étudiants qui s’orientent vers les sciences) alors que la Guadeloupe accueille le pôle universitaire scientifique.

N’oublions pas que le territoire guadeloupéen, possède en son sein diverses possibilités d’actions à caractère scientifique comme la protection de l’environnement (gestion des déchets, connaissance et protection du milieu marin), la biodiversité, le traitement et la distribution de l’eau, la production et la gestion de l’énergie, etc.

Adhérez à Archipel des Sciences en ligne ou téléchargez le formulaire d’adhésion.

Faire un don.